Idées à boire (11) – Margaux : Pavillon Rouge, 1989

IMG_3107Bon, j’avoue que celui-là, il est un peu hors concours, mais acheté récemment lors d’une vente aux enchères une caisse de 6 bouteilles très bien conservées, et avant mon départ dans la Drôme, je n’ai pas pu m’empêcher d’en ouvrir une aujourd’hui et honnêtement, j’ai bien fait car le vin est vraiment à la hauteur de sa réputation et du millésime.

IMG_3133

Pour rappel ou découverte , voilà ce que l’on peut trouver sur le site du château concernant le vin et le millésime.

1989

Le Pavillon Rouge 1989 possède toutes les qualités de ce millésime exceptionnel : concentration, richesse et rondeur. Il est très bon à boire maintenant, mais on peut bien sûr le garder encore pendant une bonne dizaine d’années. (Février 2011).

1989 restera dans toutes les mémoires comme une année exceptionnellement précoce et facile sur le plan viticole. La floraison puis la véraison et la maturation se sont déroulées dans des conditions exemplaires, particulièrement chaudes et sèches. Enfin les vendanges n’ont pas connu un seul jour de pluie ; jusqu’au bout donc, 1989 a été une année de rêve. (Vendanges le 11 septembre)

IMG_3135

Tout d’abord, on profite de sa couleur d’un beau rouge velours ou grenat quand même bien tuilé, le nez est très riche et délicat, d’abord on sent l’odeur d’une vieille boite à tabac blond, puis de belles notes florales comme la camomille jouant avec des notes de cuir et cette odeur de prune qui s’installe.

IMG_3178

La bouche est nette, avec une belle attaque, des tanins soyeux et une superbe fraîcheur qui la rend tendre, enfin des arômes de cerise noire, de pruneau et de fruits secs suivi d’une finale particulièrement mentholée. Je l’ai trouvé bien plus équilibré près de 8 heures après son ouverture. Plus aurait peut-être été encore mieux, malheureusement il n’y en avait plus. J’ai adoré l’équilibre de ce vin et sa délicatesse. On gouttera certainement, à nouveau d’ici quelques mois.

IMG_3156

Laisser un commentaire