Une journée à la palombière…

http://unboutdebois.com/WordPress3/wp-content/uploads/2014/01/la-palombiere.mp3

Une fois, j’ai été invité dans une palombière à passer une journée. Je vous raconte comment ça s’est passé :

  •   05h00   (le matin) : Je me lève pour partir à la palombière. Quelle sale journée qui se prépare ! Je n’ai pas pu refuser l’invitation…
  •   06h00   : Les autres chasseurs me prennent en bas de chez moi avec leur voiture.
    Ils sont habillés comme les paras de la base aérienne de Mont de Marsan.
    Y’a des fusils plein la voiture. J’ai même cru remarquer une mitraillette… J’ai peur !!!
  •   06h30   : Nous rentrons dans la forêt, il a plu depuis huit jours, c’est un vrai bourbier.
  •   06h31   : J’aurais pas du mettre mes sandales de cordes.
  •   06h32   : Ni mon pantalon blanc cassé, celui avec le petit nœud rose au dessus de la braguette et les revers en cachemire .
  •   06h33   : Je m’entrave dans une fougère.
  •   06h35   : Penser à porter mon pantalon au pressing.
  •   06h45   : Nous rentrons enfin dans la palombière.
  •   07h00   : J’ai froid, j’ai faim, j’ai soif. J’ai envie d’uriner, mais j’ose pas demander où c’est.
  •   07h02   : Les autres posent sur la table un grand pot de café, j’en bois un plein verre.
  •   07h02   et 20 secondes: Je tousse : c’était pas du café… c’était du Calvados !!!
  •   07h04   : Je bois un second grand verre de Calvados.
  •   07h10   : Troisième tournée de Calvados…
  •   07h12   : Troimièse vournée de Caldalvos !
  •   07h14   : Quatripème bournée de Blackvados !!!
  •   07h20   : Je n’ai plus froid, plus faim, j’ai toujours envie d’pisser, mais par contre, je n’ai plus soif.
  •   07h23   : Je bois le reste de la bouteille : ça y est, j’ai plus envie d’pisser.
  •   07h24   : Penser à porter aussi mon slip au pressing.
  •   12h04   : On me réveille pour l’apéritif.
  •   12h06   : Je pense à Catherine. Je bois un Pastis 51.
  •   12h07  ,   12h08  ,   12h09  ,   12h11  ,   12h12   : Je bois cinq Pastis 51. Je me demande pourquoi y’en avait pas à 12h10…
  •   12h30   : On commence à manger :
    Foie gras, andouillette, huîtres, salami, canard, gigot, fromage, gâteau basque, café, pousse-café, pousse-toi de là que je m’y mettre…
  •   13h43   : Je n’ai plus faim, je n’ai plus soif, je n’ai plus envie d’uriner, par contre, j’ai de nouveau très froid.
  •   13h45   : Un idiot propose d’ouvrir une bouteille de Sauternes.
  •   13h47   : Je pense à ceux qui sont bien tranquilles chez eux : Nelson Mandela, Gregory Villemin…
  •   14h00   : Je m’endors la tête dans le reste des flageolets.
  •   17h00   : Je me réveille : la nuit tombe.
  •   17h34   : On me ramène chez moi, je fonce directement aux cabinets.
  •   17h35   : Je restitue la totalité de la journée dans la cuvette qui n’en demandait pas tant.
  •   17h50   : Je me couche.
  •   17h55   : Ça tourne ! Je me demande si j’ai pas gardé un morceau de gigot dans le fond…
  •   17h63   : Je sais plus où j’en suis… ou alors c’est ma montre qui déconne…
  •   17h84   : Ça doit être ma montre : c’est surement ma montre qui déconne.
  •   25h3012   (trente-douze): Je suis enfin dans le néant !

Voilà, alors, maintenant, vous comprenez pourquoi je suis anti-chasse !

Un jour, un ami m’a dit : « Pour être chasseur, il faut avoir LA foi. »
Moi, je crois plutôt qu’il faut avoir LE foie.

(c) « Tonton Christobal » (« Christo » Laroque).

Laisser un commentaire